peinture

Lorsqu’on souhaite rénover son plafond et appliquer une nouvelle peinture, il ne suffit pas de remettre une nouvelle couche sur l’ancienne peinture, il faut suivre tout un procédé. Voici notamment toutes les étapes à suivre pour peindre son plafond comme un pro !


Bien choisir la peinture

 

peinture maisonLa première chose à faire est de choisir sa peinture et pour ce faire, on peut opter soit pour de l’acrylique, soit pour du glycéro. Pour un rendu uniforme et impeccable, on préfèrera une peinture mate et non brillante. Pour ceux qui préfèrent les peintures écologiques, il sera toujours possible de se tourner vers les peintures à base de produits naturels et qui n’intègrent ni solvants ni acrylates dans sa composition. Concernant le choix de la couleur, le blanc reste une valeur sûre, car elle a pour effet d’illuminer la pièce, mais comme le blanc se tache facilement, il vaut mieux se tourner vers le blanc cassé ou le beige qui se marient également avec les autres nuances. Les tendances actuelles misent sur des peintures un peu plus foncées, créant un contraste réussi avec des murs clairs. Si le vert canard, le rouge et le jaune ocre restent incontournables, on évitera toutefois le marron et les autres couleurs trop foncées qui vont donner l’impression d’un plafond bas.

Préparer le plafond avant la pose de la peinture

 

En l’état, le plafond est sale et présente des aspérités, il faudra ainsi prendre le temps de le nettoyer et de poncer les parties bombées avant de procéder à la pose de la peinture. Avant toute chose, on prendra soin de déplacer les meubles et de recouvrir le sol avec des vieux journaux et des cartons pour éviter les éclaboussures. Les coins des moulures, les plinthes et les caches-fils seront à protéger quant à eux, avec des adhésifs. Pour les murs trop encombrants ou trop lourds, on pourra toujours les laisser sur place en veillant à les protéger avec une bâche ou un drap.
Avec une ponceuse girafe professionnelle, on ponce toute la surface jusqu’aux angles. Une fois que le plafond est bien lisse et débarrassé de ses aspérités, on repère les trous et éventuelles fissures et on les bouche avec de l’enduit. On attend que l’enduit sec et on profite de ce temps d’attente pour passer un coup d’aspirateur, ceci afin d’éviter que la peinture accroche la poussière. Au besoin, on passe un coup de chiffon humide sur le plafond pour retirer les derniers substrats et on laisse sécher avant de passer à l’étape de la peinture.

Les bons gestes à retenir pour peindre un plafond

 

Pour appliquer efficacement la peinture et espérer un rendu lisse et uniforme, on commencera par appliquer une sous-couche afin de faciliter l’adhésion de la peinture. Pour atteindre facilement les angles, un pinceau plat sera parfait tandis que pour l’ensemble de la surface, il vaut mieux opter pour un rouleau télescopique. Afin d’éviter les marques et les traces inesthétiques, on commence par faire des barres, on termine en faisant des zigzags.
Il se peut que le rendu ne soit pas uniforme, cela signifie généralement qu’il y a trop de peinture sur le rouleau. Aussi, il est impératif de passer le rouleau sur la grille avant d’appliquer la peinture au plafond. Enfin, si le rendu est encore trop clair, on n’hésite pas à appliquer une seconde couche de peinture. À noter que pour éviter les démarcations, il faudra attendre que la première couche sèche entièrement avant d’appliquer la deuxième. Reste ensuite à enlever les rubans adhésifs sur les zones protégées et le tour est joué !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *